Argentine

Aucune loi n’interdit explicitement l’instruction en famille.
Les articles 265 et 264 du code civil (Código Civil de la República Argentina) ainsi que les articles 6 et 128 de la loi sur l’éducation nationale stipulent que les parents sont les premiers décideurs en ce qui concerne la vie de l’enfant. Selon ces lois, les mineurs sont sous l’autorité parentale, les parents ont le devoir et le droit d’élever, de supporter et d’éduquer leurs enfants, ainsi ils ont le droit de choisir une institution correspondant à leur philosophie, leur éthique ou leur religion.
Ceux qui pratiquent l’instruction en famille ont tenté en 2006 de faire entrer leurs droits dans la loi, mais cela n’a pas réussi. Ainsi, l’instruction en famille n’est pas officiellement reconnue comme une forme d’éducation. Cela rend l’accès aux diplômes et aux certificats difficiles pour les homeschoolers.

Royaume -Uni


L’instruction en famille est un droit fondamental au Royaume -Uni.
L’Education Act 1996, section 7 dit : ” The parent of every child in compulsory school age shall cause him to receive efficient full-time education, suitable to his age, ability and aptitude and to any special education needs he may have, either by regular attendance at school or otherwise.” (Le parent de tout enfant en âge scolaire doit faire en sorte qu’il reçoive une éducation à temps plein, qui soit adaptée à son âge, ses capacités et aptitudes, et à tous les besoins éducatifs particuliers dont il aurait besoin, par la fréquentation régulière d’une école ou par toute autre façon.)
Cette “autre façon ” peut donc être l’instruction en famille.
Il n’est nul besoin de déclarer aux autorités que vous choisissez ce mode d’instruction, sauf dans le cas d’une déscolarisation. Il faut alors informer le directeur de l’école de votre enfant.
L’instruction en famille, qui s’appelle “home education ” est assez courante. Différentes façons de faire cohabitent, que ce soit des apprentissages autonomes libres (“unschooling “) ou plus formel. Certains parents ne scolarisent pas pour respecter le rythme de leur enfant, d’autres par déception envers le système britannique.
Il n’y a pas vraiment de règles particulières pour l’instruction en famille. Il n’y a pas de contrôle. Cependant, une assistante sociale peut venir vous rendre visite afin de vérifier si les enfants ne sont pas maltraités.

Liste de pays

Pour commencer, vous pouvez trouver, dans le menu supérieur du site m, une liste qui énumère de nombreux pays et leur positionnement par rapport à l’IEF.
N’hésitez pas à me signaler des éventuelles erreurs ou des oublis ! Si un pays dont vous connaissez le positionnement n’est pas dans la liste, dites le moi !

Bienvenue sur Expatr’ief !

Voilà !
Après quelques temps de réflexion, je me lance !
Être expatrié est une aventure.
Instruire en famille est un pari .
Et il y a des familles qui font les deux !
Pas toujours simple d’instruire en famille à l’étranger, mais quelle expérience enrichissante cela peut être !
Ce site, cette communauté s’adresse à ceux qui sont non-scolarisés dans leur pays d’accueil, mais aussi à ceux qui se posent la question d’instruire en famille en expatriation.
Vivre en immersion ne veut pas forcément dire aller à l’école ! Il y a d’autres façons de découvrir son pays d’accueil.
Mais parce que ce n’est pas toujours facile de trouver des informations sur le sujet, j’ai décidé de créer ce site afin d’offrir un espace pour ces familles qui peuvent parfois se sentir seules.
Ça vous dit de nous rejoindre ?
La page Facebook est ici !
Le groupe Facebook est !
Au plaisir de faire connaissance !