Chine


La loi n’est pas très claire. Il y est inscrit que tout enfant ayant six ans doit être inscrit à l’école, quelque soit son sexe, sa nationalité ou son ethnie, afin d’y recevoir l’instruction officielle pendant 9 ans.
Cependant, des familles instruisent en famille. Dans certaines régions, cela ne semble pas poser souci mais dans dénatures comme Shanghai ou Beijing, il vaut mieux rester très discret. Les expatriés auraient plus de facilité à instruire en famille sans rencontrer de problèmes.
Il semblerait qu’il n’y ait pas vraiment de statut pour l’IEF.

Argentine

Aucune loi n’interdit explicitement l’instruction en famille.
Les articles 265 et 264 du code civil (Código Civil de la República Argentina) ainsi que les articles 6 et 128 de la loi sur l’éducation nationale stipulent que les parents sont les premiers décideurs en ce qui concerne la vie de l’enfant. Selon ces lois, les mineurs sont sous l’autorité parentale, les parents ont le devoir et le droit d’élever, de supporter et d’éduquer leurs enfants, ainsi ils ont le droit de choisir une institution correspondant à leur philosophie, leur éthique ou leur religion.
Ceux qui pratiquent l’instruction en famille ont tenté en 2006 de faire entrer leurs droits dans la loi, mais cela n’a pas réussi. Ainsi, l’instruction en famille n’est pas officiellement reconnue comme une forme d’éducation. Cela rend l’accès aux diplômes et aux certificats difficiles pour les homeschoolers.