Kenya

L’éducation primaire et secondaire est obligatoire et commence à 5 ans.

L’Instruction en Famille n’est pas nommée dans la loi éducative. Les familles qui la pratiquent malgré tout cherchent à la faire reconnaître et la rendre légale. Leur argument principal est que le nombre d’écoles secondaires est insuffisant.

Cependant, en août 2019, une famille a été arrêtée au motif que les enfants n’étaient pas scolarisés. (article en anglais)

L’IEF est donc illégale dans ce pays.

Algérie

Dans la loi sur l’éducation de 2008, il est dit que « l’enseignement est obligatoire pour les garçons et les filles de 6 à 16 ans » (Art.12).

Les modalités d’enseignement sont soit l’école publique ou l’école privée. La possibilité de l’Instruction en famille n’est mentionnée nulle part.

Cependant, toujours dans l’article 12, il est précisé que  » L’Etat veille, en collaboration avec les parents, à l’application de ces dispositions.Les manquements des parents ou des tuteurs légaux les exposent à une amende allant de cinq mille (5.000) à cinquante mille (50.000) dinars algériens. »

Ce qui laisse à penser que l’IEF serait illégale.

Cependant, il semblerait, d’après des témoignages que des familles passeraient outre la loi sans être inquiétées.

Vous pouvez lire la loi de l’éducation 2008 sur le site de l’UNESCO.