Islande


L’instruction en famille est très réglementée et les règles ont été durcies en 2009. Désormais, l’un des parents doit posséder un permis d’enseigner pour instruire ses enfants.
Il faut inscrire son enfant sur un registre et fournir un plan détaillé des enseignements faits à la maison et de la progression envisagée afin que l’enfant atteigne les objectifs en regard du programme officiel, la liste des activités sociales de l’enfant, la liste des ressources mises à disposition pour favoriser les apprentissages.
L’autorisation est soumise à la décision d’un bureau d’experts après enquête.
Si l’ief est autorisée, l’enfant doit être inscrit dans une école de référence. Il devra passer un examen d’islandais et de mathématiques en quatrième, septième et dixième année, avec pour cette dernière, un examen en anglais. Il devra aussi avoir possibilité de participer aux activités de loisirs scolaires et aux sorties au même titre que les élèves de l’école où il est inscrit.
Il a toutefois le droit d’avoir accès au matériel scolaire gratuitement, matériel qu’il rendra à la fin de l’année scolaire.
Un compte rendu des activités et acquisitions sera demandé en janvier et juin de chaque année.

Hongrie

800px-Flag_of_Hungary.svg
L’instruction en famille est balbutiante, controversée. On estime que les débuts se situent en 2000. Il est possible de faire l’école à la maison mais il faut respecter les programmes officiels et se soumettre à deux contrôles par an.  L’enfant a alors un statut d’étudiant privé rattaché à une école publique ou privée.
Toutefois, cela est difficile cart nombre d’écoles n’aiment pas l’instruction en famille. Cela s’explique par le fonctionnement des écoles hongroises dont le budget est alloué en fonction du nombre d’élèves. Comme les écoles doivent aussi organiser les sessions d’examens, elles n’apprécient pas de devoir le faire sans budget prévu pour. Le directeur de l’école est celui qui donnera la décision finale. C’est un parcours du combattant pour la plupart des familles que d’obtenir l’autorisation.
La majorité des familles pratiquant l’IEF en Hongrie ont un enfant présentant des besoins particuliers. Les directeurs ont plus de facilité à donner l’autorisation de faire l’école à la maison, car cela leur épargne une prise en charge de ces élèves. dans les écoles.
 
Un lien très intéressant sur l’instruction en famille en Hongrie (anglais).